Spécial Covid-19 : La vitamine D, n’aggravez pas votre déficit !


Cette vitamine a un rôle majeur comme régulateur de l’immunité et de l’inflammation [1] et le confinement pourrait comporter un risque d’aggravation d’un déficit public déjà existant. Lisez bien ces quelques lignes pour en savoir plus sur cette molécule indispensable à notre santé.


Toujours une vitamine déficitaire !

Une étude de 2008 mené en Allemagne sur 1763 hommes et 2267 femmes âgé de 18 à 79 ans a révélé que plus de la moitié de la population présentaient généralement des taux sériques de vitamine inférieurs à 50 nmol/l et 15,6 % des hommes et 17,0 % des femmes présentaient une carence en vitamine D grave (<25 nmol/l). [2] Un taux inférieur a 50 nmol/l est considéré comme un état de carence[3]. Les carences et déficits concernent probablement encore et malgré une supplémentation croissante une grande partie de la population [4]. Je le constate très régulièrement au cabinet par le dosage de cette vitamine.

L’hiver ne produit pas de vitamine D

Une enquête sur plus de 1900 patients a montré qu’en été une carence relative en vitamine D était présente chez 39,4% des patients étudiés et en hiver, où il y a peu de rayonnement UV, ce taux atteignait 73,4% [5].

Google non plus

Les lumières bleues de nos écrans ne sont pas des cofacteurs de la vitamine D ! Une étude de 2009 déclare que si l’évolution de la société continue d’aller vers une urbanisation et une diminution du temps passé en plein air, la synthèse endogène pourrait être négligeable[6]. L’exposition insuffisante au soleil qui sera augmenté via le confinement risque bel et bien d’aggraver le déficit public.

Le soleil printanier et estivale : oui  

La vitamine D est une hormone stéroïde produite par le corps humain à partir du 7-déhydrocholestérol en cas d’exposition aux rayons UV, c’est-à-dire une vitamine produite par le soleil d’avril à octobre sous nos latitudes [7].

Prenez des bains de soleil à vos fenêtres

En été, une personne vêtue d’un T-shirt (ce qui correspond à environ 22% de surface de peau exposée) produit la dose journalière recommandée en 10 à 15 minutes seulement [8]. Prenez un bain de soleil quotidien à votre terrasse ou sur votre balcon de 10 à 15 minutes sans crème solaire[9] !

Et en attendant l’été, prenez de la D3

Sans votre valeur biologique de référence, avec une probabilité de déficit/carence importante surtout pour les personnes sans supplémentation hivernale et dans ce contexte épidémique ou il est important d’optimiser son immunité et sa résistance aux infections[10], vous pouvez opter pour un dosage de 2000 UI par jour [11] et par un adulte en attendant que les laboratoires puissent évaluer votre dosage biologique sanguin de vitamine D, seul moyen de détermination et de réajustement de votre taux fonctionnel.

Bonne santé,

Sylvain Garraud

Article publié le 08.04.2020 dans le réseau pure santé Covid 19


 [1] Yin K, Agrawal DK. Vitamin D and inflammatory diseases. J Inflamm Res. 2014;7:69–87. Published 2014 May 29. doi:10.2147/JIR.S63898

[2] B Hintzpeter, GBM Mensink, W Thierfelder, MJ Muller and C Scheidt-Nave. Vitamin D status and health correlates among German adults. European Journal of Clinical Nutrition (2008) 62, 1079–1089; doi:10.1038/sj.ejcn.1602825

[3] Vincent Amstutz, Bernard Favrat, Jacques Cornuz, Marc-Antoine Krieg. Vitamine D : actualité et recommandations. Rev Med Suisse 2011; volume 7. 2332-2338

[4] Looker AC Pfeiffer CM Lacher DA Schleicher RL Picciano MF Yetley EA Serum 25-hydroxyvitamin D status of the US population: 1988-1994 compared with 2000-2004. Am J Clin Nutr. 2008; 88: 1519–1527

[5] Heine G Lahl A Müller C Worm M Vitamin D deficiency in patients with cutaneous lupus erythematosus is prevalent throughout the year. Br J Dermatol. 2010; 163: 863–865.

[6] Ginde AA, Liu MC, Camargo CA. Demographic differences and trends of vitamin D insufficiency in the US population, 1988-2004. Arch Inter Med 2009;169: 626-32.

[7] Holick MF Vitamin D deficiency. N Engl J Med. 2007; 357: 266–281.

[8] Religi, A., Backes, C., Chatelan, A. et al. Estimation of exposure durations for vitamin D production and sunburn risk in Switzerland. J Expo Sci Environ Epidemiol 29, 742–752 (2019). https://doi.org/10.1038/s41370-019-0137-2

[9] Holick MF and TC Chen, Vitamin D deficiency: a worldwide problem with health consequences. Am J Clin Nutr 2008: 87 (4); 1080S–6S.

[10] Ginde AA, Mansbach JM, Camargo CA Jr. Association between serum 25-hydroxyvitamin D level and upper respiratory tract infection in the Third National Health and Nutrition Examination Survey. Arch Intern Med. 2009;169(4):384–390. doi:10.1001/archinternmed.2008.560

[11] Holick MF, Binkley NC, Bischoff-Ferrari HA, Gordon CM, Hanley DA, Heaney RP, Murad MH, Weaver CM (2011) Evaluation, Treatment, and Prevention of Vitamin D Deficiency: an Endocrine Society Clinical Practice Guideline. The Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism 96:1911–1930

Contactez-moi

Une demande : d'informations, de rendez-vous ? Des questions ? N'hésitez pas à me contacter, je vous répondrai au plus vite !

En cours d’envoi

©2020 Sylvain GARRAUD, Naturopathe & Herboriste

Mentions Légales / Contact

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?