Spécial Covid-19 : zinc, l’ennemi du Covid-19

 

Le zinc est indispensable à la croissance cellulaire, la cicatrisation, la reproduction et la fertilité, au goût, l’odorat et la vision et au développement et fonctionnement de notre système immunitaire.

Élément indispensable de notre immunité

Une carence en zinc entraîne une série de défauts immunitaires, provoque l’affaiblissement de nos défenses immunitaires innées et adaptatives, ainsi qu’une sensibilité accrue aux maladies infectieuses [1]. Manquer de zinc altère notre immunité ! [2].

Les personnes âgées sont exposées au risque de carence

Le zinc se stocke peu dans le corps et l’alimentation doit reconstituer les stocks. Toute modification dans l’absorption, la rétention ou la sécrétion du zinc peuvent rapidement entraîner une carence en zinc. Je le confirme personnellement au cabinet ou les déficits sont très fréquents. L’âge est un grand facteur de risque de baisse du statut du zinc en lien avec un apport alimentaire insuffisant et une altération de l’utilisation, de la distribution et de l’absorption du zinc [3] .

Vieillissement, déficit en zinc et inflammation

Une baisse du zinc dans l’organisme entraine une dysrégulation de la réponse immunitaire et favorise l’augmentation des médiateurs inflammatoires. Cette inflammation chronique est le lit des maladies cardiovasculaires, diabète de type 2, cancer et maladie auto-immune [4]. Une étude de 2015 corrèle son déficit au dysfonctionnement immunitaire et épigénétique et l’inflammation chronique pour les personnes âgées[5].

Zinc, ennemi du SRAS

Le zinc intervient significativement dans les mécanismes anti-viraux . Une étude de 2010 indique un effet inhibiteur de la réplication virale du SRAS-coronavirus en culture cellulaire [6]. Très récemment, une étude publiée sur Lancet indique que le zinc pourrait être utilisé en complément d’une monothérapie ou comme thérapie combinée avec la cyclosporine, le lopinavir-ritonavir, l’interféron bêta-1b, la ribavirine, le remdesivir, les anticorps monoclonaux et les peptides antiviraux ciblant le 2019-nCoV[7].

Zinc et hydroxychloroquine, un duo gagnant ?

A l’instar de son association potentiellement bénéfique avec les traitements médicaux contre l’activité pathogénique du coronavirus, son association avec l’hydroxychloroquine aurait ainsi un intérêt surtout chez les patients âgés, diabétiques, atteints de maladies cardiovasculaires et pulmonaires chroniques [8].

Personnes âgés et syndrome métabolique : supplémentez vous en zinc

Il est identifié que les personnes diabétiques et souffrant d’hypertension artérielle sont une population à risque de complications lors d’une infection au Coronavirus en lien avec les traitements inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine[9]. Il ne faut surtout pas arrêter son traitement [10] mais une supplémentation en zinc à hauteur de 15 mg par jour pour toutes les personnes à risque cardio-vasculaires et/ou diabétiques est une option sérieuse de protection anti-virale et de diminution du taux de morbidité en cas d’infections.

Et les autres ?

Le déficit en zinc est relativement fréquent. Il a été estimé à environ un tiers de la population mondiale, avec des estimations allant de 4 à 73 % selon les sous-régions [11].  Une étude épidémiologique de 2019 a révélé une carence en zinc de 70 % pour des enfants d’âge pré-scolaire dans des bidonvilles en Inde provenant d’une alimentation principalement céréalière et d’une augmentation des infections subclinique [12].

Le zinc avec son action antivirale et de régulation de la signalisation cellulaire dans les mécanismes de défense immunitaire apparait être un élément déterminant de prévention et de protection de l’inflammation systémique causées par une infection au Coronavirus[13]. Ce minéral bon marché et facilement disponible peut se conseille à tous en supplémentation en cas de déficit à faire contrôler par une analyse sanguine.

  • Nutrixeal zinc chélaté :  15 mg par jour
  • Burgenstein zinkvital : 15 mg par jour

A bientôt,

Sylvain Garraud

Article paru le 24 avril 2020 dans le réseau pure santé, covid-19


[1] Fischer Walker C, Black RE. Zinc and the risk for infectious disease. Annu Rev Nutr. 2004;24:255–275.

[2] Keith A. McCall, Chih-chin Huang, Carol A. Fierke, Function and Mechanism of Zinc Metalloenzymes, The Journal of Nutrition, Volume 130, Issue 5, May 2000, Pages 1437S–1446S,

[3] Ervin RB, Kennedy-Stephenson J. Mineral intakes of elderly adult supplement and non-supplement users in the third national health and nutrition examination survey. J Nutr. 2002;132:3422–3427.

[4] Minihane AM, Vinoy S, Russell WR, et al. Low-grade inflammation, diet composition and health: current research evidence and its translation. Br J Nutr. 2015;114(7):999-1012.

[5] Wong CP, Rinaldi NA, Ho E. Zinc deficiency enhanced inflammatory response by increasing immune cell activation and inducing IL6 promoter demethylation. Mol Nutr Food Res. 2015;59(5):991–999. doi:10.1002/mnfr.201400761

[6] te Velthuis AJ, van den Worm SH, Sims AC, Baric RS, Snijder EJ, van Hemert MJ. Zn(2+) inhibits coronavirus and arterivirus RNA polymerase activity in vitro and zinc ionophores block the replication of these viruses in cell culture. PLoS Pathog. 2010;6(11):e1001176. Published 2010 Nov 4. doi:10.1371/journal.ppat.1001176

[7] Zumla A, Hui DS, Azhar EI, Memish ZA, Maeurer M. Reducing mortality from 2019-nCoV: host-directed therapies should be an option. Lancet. 2020;395(10224):e35–e36. doi:10.1016/S0140-6736(20)30305-6

[8] Scholz, M.; Derwand, R. Does Zinc Supplementation Enhance the Clinical Efficacy of Chloroquine/Hydroxychloroquine to Win Todays Battle Against COVID-19?. Preprints 2020, 2020040124 (doi: 10.20944/preprints202004.0124.v1).

[9] Fang L, Karakiulakis G, Roth M. Are patients with hypertension and diabetes mellitus at increased risk for COVID-19 infection?. Lancet Respir Med. 2020;8(4):e21. doi:10.1016/S2213-2600(20)30116-8

[10] Bavishi C, Maddox TM, Messerli FH. Coronavirus Disease 2019 (COVID-19) Infection and Renin Angiotensin System Blockers. JAMA Cardiol. Published online April 03, 2020. doi:10.1001/jamacardio.2020.1282

[11] Sandstead HH. Zinc deficiency. A public health problem? Am J Dis Child. 1991;145:853–9

[12] Dhingra U, Hiremath G, Menon VP, Dhingra P, Sarkar A, Sazawal S. Zinc deficiency: descriptive epidemiology and morbidity among preschool children in peri-urban population in Delhi, India. J Health Popul Nutr. 2009;27(5):632–639. doi:10.3329/jhpn.v27i5.3639

[13] https://www.rts.ch/info/sciences-tech/11265304-le-covid-19-une-inflammation-vasculaire-systemique-qui-peut-toucher-tous-les-organes-.html

Contactez-moi

Une demande : d'informations, de rendez-vous ? Des questions ? N'hésitez pas à me contacter, je vous répondrai au plus vite !

En cours d’envoi

©2020 Sylvain GARRAUD, Naturopathe & Herboriste

Mentions Légales / Contact

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?